Guide et recommandation d'équipement de confort pour le rôliste en ligne

Comme précisé ailleurs, le jeu de rôle en ligne sur table virtuelle demande très peu d’investissement et de matériel, à part un microphone décent. Mais pour ceux et celles qui cherchent quel microphone acheter, ou qui souhaitent aller plus loin dans le confort lors des parties, voici une liste de matériel peu coûteux qui est recommandée de sources sérieuses.

N’hésitez pas à venir en parler sur les forums ou le serveur vocal TeamSpeak pour en savoir plus, ou avoir d’autres recommandations. D’une façon générale, à l’exception des souris et en particulier pour tout ce qui est audio, évitez les produits “pour gamer”  : plus chers et de moins bonne qualité que ce que l’on trouve ailleurs.

Votre voix est 99% de votre présence, et de votre outil de jeu. Il est essentiel qu’elle soit compréhensible, claire, avec peu de bruits parasites, et si possible de bonne qualité. Un microphone décent est, oui, nécessaire. En général, oubliez les micro intégrés aux ordinateurs, et évitez les casque-micro intégrés pour gamers.

Il n’existe malheureusement pas de système parfait, de bonne qualité, pas cher, et qui convienne à tout le monde en toutes conditions. La prise de son est un métier, et si les professionnels utilisent de multiples micro et systèmes différents en fonction des situations c’est qu’il y a une raison. Néanmoins je vous présente trois options, chacune très correcte en pure qualité sonore et au prix le moins cher dans cette gamme d’équipement. Si vous voulez un ordre d’idée, les Youtubeurs et streamers Twitch qui vivent de leur activité utilise généralement un système microphonique (micro, interface audio, bras, filtres, possiblement un pré-amplificateur) autour de 300-500€.

Notez que l’environnement fait autant voir plus pour la qualité du son que le matériel. Une pièce silencieuse avec peu ou pas d’échos, et une bonne pratique et utilisation de son micro valent bien mieux qu’un équipement coûteux à plusieurs centaines d’euros. Et, c’est l’évidence mais je le redis quand même  : oubliez les haut-parleurs, utilisez un casque audio  !

Le plus simple à l'usage : Antlion ModMic de 47€ à ~90€

Produit curieux mais bien utile, c’est un petit micro au bout d’une branche qui se fixe sur le casque audio de votre choix, simulant ce qui se fait avec les casque-micro pour gamer par exemple, mais avec un meilleur micro et votre choix de casque. C’est le micro le plus simple à l’usage car il est proche de votre bouche et prendra donc moins de bruits parasites autour  ; et il reste près de votre bouche vous pouvez donc tourner la tête, vous pencher, bouger dans tous les sens et le son de votre voix ne changera pas. La qualité sonore est correcte, et sa praticité est indéniable.

Antlion propose trois modèles  : le ModMic V4 en mode omnidirectionnel (meilleur son, mais enregistre plus de bruits parasites dans une pièce non silencieuse), ModMic V4 en mode unidirectionnel (meilleur rejet des bruits parasites mais un son plus étouffé et clairement moins bon), ces deux là sont à 40€ ou 50€. Et le ModMic V5 qui à ma connaissance est strictement identique en qualité, mais dispose d’un bouton pour passer d’un mode à l’autre et donc s’adapter aux circonstances, à 80€.

À noter que comme tous les micro en connexion jack 3.5mm, ils demandent une prise micro capable de délivrer de 3 à 5 volts, et que la numérisation du son utilisera les circuits internes de votre ordinateur. Deux points qui pèchent généralement, il est donc souvent nécessaire d’utiliser au minimum une petite carte son externe comme l’USB Sabrent à 7€ (attention ce type de micro carte USB est réputée pour être de qualité parfois aléatoire). Également le gain (le volume de la voix) est faible, pas recommandé pour ceux qui chuchotent.

Écouter le ModMic V5 sur Youtube - Écouter les ModMic V4 sur Youtube

Note  : je ne recommande pas son concurrent le Boompro de chez Vmoda qui est deux fois moins cher, sonne un poil mieux et n’a qu’un seul câble, parce qu’il n’est pas compatible avec tous les casque et surtout que cet unique câble pose parfois des problèmes de boucle de mise à la terre (qui s’entend bruyamment) qui sont très compliqués à régler.

Le moins cher : micro-cravate Boya BY-M1 à 20€

C’est pour moi le prix plancher, l’absolu minimum, et pour une qualité tout à fait décente, et étonnante pour ce prix. Un microphone lavalier, ou micro-cravate vous en avez déjà sûrement vu à la télé, c’est simple et cela s’accroche à la chemise ou au t-shirt. Le Boya BY-M1 à 20€ donne un bon son, un long câble jack de 6m, une pile intégrée optionnelle pour palier aux problème de voltage des connexions jack 3.5mm, mais une qualité de fabrication moindre. Mais pour ce prix, on peut le racheter si on l’abîme au bout de quelques années  !

Il est tout de même sujet à la qualité de la numérisation du son de votre ordinateur, point qui pèche souvent un peu. Étant un micro-cravate il est omnidirectionnel, et prendra donc tous les sons ambiants surtout ceux qui sont proches comme, au-hasard, vos clavier et souris. Taper en silence sur un clavier silencieux, et couper son micro quand on ne parle pas risquent donc d’être nécessaire. Et bien sûr il est accroché à vos vêtements, donc il faut faire attention que la chemise ne frotte pas par-dessus, et penser à l’enlever quand l’on se précipite faire une pause pipi  !

Écouter le Boya BY-M1 sur Youtube

La meilleure qualité sonore : kit Samson Q2U USB à 80€ ou 85€

Nous arrivons ici dans du matériel déjà plus sérieux. Des trois, il propose pour un prix raisonnable la meilleure qualité sonore, le plus de choix de mise à jour si dans le futur vous voulez passer à du meilleur matériel, et comme il est USB il outrepasse tous les problèmes liés aux prises micro jack 3.5mm des ordinateurs (à condition d’utiliser un port USB conforme qui délivre bien ses 4 ou 5 volts, certains laptops ont du mal).

Pour 80€ c’est un kit complet dans le paquet du Samson Q2U avec un pied, un support, et une bonnette en mousse contre les plosives (“pop”) et les bruits de fond. Tout pour bien commencer, à part éventuellement un support anti-choc (de ce type à 5€ environ) qui sera probablement nécessaire à terme ou un support en mousse ou silicone pour le pied. Le micro en lui-même est solide et bien fini, en métal, offre une très bonne qualité sonore (du niveau qu’utilisent les podcasters, streamers et autre Youtubeurs), rejette correctement les bruits parasites éloignés, et offre même une prise jack 3.5mm pour y brancher des écouteurs et entendre sa voix en temps réel, en même temps que les sons de l’ordinateur (pour vérifier le niveau et la qualité de votre voix).

Pour notre usage il sera généralement destiné à être posé derrière le clavier, le micro dépassant au-dessus du clavier et de vos mains sans les gêner, visuellement sous votre écran sans obstruer l’image. Malheureusement il prendra donc probablement les bruits du clavier à moins de faire attention avec un clavier silencieux. Mais étant cardioïde (prenant les sons d’en face et atténuant les sons d’ailleurs), et dynamique de surcroit, il filtrera nettement plus les sons parasites de fond comme les ventilateurs de votre ordinateur de bureau ou des bruits de rue ou dans la pièce d’à côté. Le revers de cela est qu’il faut parler “dans” le microphone, qu’il soit raisonnablement proche de votre bouche et directement pointée à celle-ci. Faites donc attention si vous tournez la tête ou bougez dans tous les sens, le volume de votre voix s’en ressentira brutalement.

Ceux qui veulent un placement plus facile et modifiable, et rien ne prenant de la place sur le bureau, pourront investir 12€ dans un bras de support en ciseaux Neewer d’entrée de gamme par exemple.

À noter qu’il dispose, en plus de l’USB, d’une connexion professionnelle XLR. Vous pourrez donc si vous le souhaitez un jour faire une mise à jour de matériel avec une véritable interface audio externe XLR en gardant ce micro, puis plus tard prendre un micro haut de gamme.

Écouter le Samson Q2U sur Youtube

Un casque audio est absolument nécessaire pour éviter les retours de son  : des hauts-parleurs seraient enregistrés par votre microphone. Il existe des tonnes de ressources pour choisir un bon casque audio faites par des gens bien plus compétents  ; de plus pour notre activité absolument n’importe quoi convient, la différence se fera uniquement dans vos oreilles.

Néanmoins pour les feignants qui cherchent un casque décent et pas cher, je peux citer l’Audio Technica ATH-M40x en mode fermé et le Philips SHP9500 en mode ouvert (si vous arrivez à le trouver en France), à moins de 100€. Oui c’est pas cher pour un casque décent, le matériel pour audiophile monte en prix à des vitesses hallucinantes.

Notez juste qu’un casque ouvert écouté fort avec un microphone sensible peut poser des problèmes de saignement de son, de retour.

Si vous voulez éviter de nous faire partager tous vos tap-tap-tap, la seule solution absolument efficace consiste à utiliser une fonction “Appuyer-pour-parler” ou à couper son micro d’un bouton quand vous ne parlez pas. Mais, si vous tapez doucement, un clavier raisonnablement silencieux peut aider.

Je n’ai pas de modèle parfait à vous recommander pour le moment, mais je pointerais que les claviers à membrane (en clair, les claviers pas cher du tout que l’on trouve partout) sont généralement les plus silencieux. Les claviers plus haut de gamme, en particulier les claviers à touche mécanique, sont bruyants. Bref, il vaut souvent mieux un clavier à 25€ qu’un à 100€.

Notez aussi que au moins la moitié de ce bruit vient de votre façon de taper. Écraser les touches fait plus de bruit que de les enfoncer avec douceur juste à la pression nécessaire et pas plus.

C’est tout bête, mais si vous êtes comme moi vous générez beaucoup de bruits parasite  : l’on tousse, on se gratte la barbe, on pose bruyamment sa tasse de thé sur son bureau, les chiens du voisin aboient, et j’en passe. Bref l’on a beaucoup de sons parasites qui seront très souvent enregistrés par son microphone, et transmis aux autres. Je déteste cela chez les autres, donc je fais attention à limiter mes propres nuisances sonores. Et pour cela, une souris à multiples boutons est redoutablement efficace.

La plupart des souris ont 3 à 5 boutons, qui sont tous utilisés  : clic gauche, droit, milieu (molette), avancer et retour. Mais avec un sixième bouton sous le doigt, dédié à son microphone quelque soit le logiciel qu’on utilise, l’on prend très vite le réflexe de l’utiliser quand nous n’avons pas besoin de parler. Cela devient un réflexe.

Le principe est donc de dédier un extra bouton à la communication, soit en mode appuyer pour parler, soit plus avancé et je trouve plus confortable en mode couper/brancher son microphone. Cliquez et votre micro est actif, vous pouvez parler que ce soit quelques mots, une phrase, ou un échange complet et rapide avec quelqu’un, en ayant l’usage complet de vos mains. Puis quand vous avez fini votre phrase, cliquez et votre micro est coupé et vous pouvez faire ce que vous voulez sans envoyer de bruits parasites. Et ainsi de suite. Bref, les avantages de l’appuyer-pour-parler mais sans devoir le doigt appuyé pendant de longues phrases.

N’importe quelle souris à 4, ou plutôt 6+ boutons convient. Si vous n’y connaissez rien, regardez ce qui existe en souris Microsoft ou Logitech, ignorez du décompte les boutons dédiés à débloquer la molette ou changer les DPI et visez au moins 6 boutons en plus de ceux-ci. Par exemple en gamme moyenne/haute la Logitech G402 à 47€, mais il en existe beaucoup d’autres.

Il faut ensuite relier ce bouton à cette fonction de votre microphone. Si votre pilote de microphone vous le permet vous pouvez lui dire de relier cette fonction à ce bouton, sinon dans le pire des cas configurez votre logiciel (par exemple TeamSpeak) pour couper/brancher votre microphone sur une combinaison de touche compliquée et improbable (comme Ctrl droit + Shift gauche + Alt gr + * du pavé numérique) et configurez votre pilote de souris pour générer ces touches quand vous appuyer sur votre extra bouton. D’expérience je sais que les souris Logitech font ça assez bien et simplement.

Plusieurs écrans est de plus en plus sinon une nécessité, du moins un confort extrême. Pour ma part en tant que joueur j’ai du mal sans deux écrans, et trois en tant que MJ. Mais de nos jours, le multi-écran n’est plus du luxe, même sur un portable. L’extrême majorité des PC de bureau ont deux voir trois ports vidéos pour écran, et l’on trouve des écrans (de bureautique) décent pour pas cher.

Par exemple le HP 22w à 95€, qui est un vrai HD (1920×1080) de 22 pouces. On ne peut pas faire plus basique en matière de fonctionnalités et de connectivité, mais il a un bel écran IPS qui restera donc bien lisible même de côté (avec une dalle qui est utilisée dans des écrans à 200-250€). Son seul vrai défaut est son support qui ne tolère aucun mouvement et son attache non compatible VESA, il faudra un adaptateur en plus si vous voulez le mettre au mur ou sur un bras articulé.

Mais pour un second ou troisième (ou quatrième, cinquième) écran juste pour de la bureautique, il est excellent.

C’est totalement vous que cela regarde, mais si vous passez plusieurs heures assis de suite dans une partie, une à plusieurs fois par semaine, autant que vos fesses et votre dos soient bien installés non  ? Le choix d’une chaise ou d’un fauteuil est extrêmement personnel, et varie grandement en budget. Si vous avez les moyens, une chaise haut de gamme comme une Herman-Miller est toujours très agréable. Sinon pour les pressés, en relativement pas cher, la chaise Markus de chez Ikéa est plutôt populaire.