X-Card : le document en français

Ci-dessous la traduction française du document de John Stavropoulos


Outils de sûreté pour les jeux de Simulations, les jeux de rôle, et autre jeu…

par John Stavropoulos

 Traduction  : sioc

Lien vers le document d’origine en anglais  : http://tinyurl.com/x-card-rpg


Nous avons beaucoup appris sur la X-Card depuis la publication du document original.

Jusqu’à ce que nous ayons le temps de mettre à jour l’entièreté de ce document, nous partagerons la dernière version ici. Cette section servira également de version courante d’explication rapide de ce qu’est la X-Card et de comment l’utiliser.

 

Vous souhaitez utiliser la X-Card dans votre jeu commerciale  ?

Vous pouvez  !

La X-Card est publiée sous licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France (CC BY-SA 3.0 FR).

Donnez le crédit du document à John Stavropoulos et le lien vers le document d’origine  : http://tinyurl.com/x-card-rpg

 

La X-Card est un outil optionnel (créé par John Stavropoulos) qui permet n’importe qui participant au jeu (vous inclus) d’enlever un élément avec lequel il ou elle est inconfortable pendant le déroulement du jeu. Comme la majorité des jeux de rôle sont de l’improvisation et que nous ne savons ce qui va se produire avant que l’événement se produise, il est possible que le jeu aille dans une direction non voulue. La X-Card est un outil simple pour corriger les problèmes quand ils apparaissent.

Pour l’utiliser, au début de vos parties, dites simplement  :

«J’aimerai avoir votre aide. Votre aide pour rendre ce jeu plaisant pour tout le monde. Si n’importe quoi rend n’importe qui inconfortable en quelque façon que ce soit… [Dessiner un X sur une carte vierge]… alors levez cette carte ou tapez la [la placer au milieu de la table]. Vous n’avez pas à expliquer pourquoi. Le pourquoi n’est pas important. Quand nous levons ou tapons cette carte, nous retirons ce pourquoi la carte a été utilisé. Et s’il y a un problème, n’importe qui peut demander une pause et nous pourrons parler en privé. Je sais que cela semble drôle mais cela nous aidera à jouer des parties incroyables et habituellement je suis celui qui utilise la X-Card pour me protéger de vous  ! S’il vous plait, aidez à rendre ce jeu plaisant pour tous. Merci  !»

 


Notes  :

  • Le discours de la X-Card ci-dessus peut-être plus utile que la X-Card elle-même. Il rend clair que nous sommes tous ensemble dans ceci, que l’on s’entraide, et que le groupe de personne jouant est plus important que le jeu lui-même.
  • Utiliser la X-Card tôt dans la session de jeu, même sur vous-même, pour donner l’exemple et montrer le bon comportement.
  • La X-Card n’a pas à besoin d’être l’outil de dernier recours. Moins on a l’impression qu’elle est spéciale, plus vous l’utiliserez  ; plus vous l’utilisez, plus c’est probable qu’elle sera utilisée quand ce sera vraiment nécessaire.
  • La X-Card n’est pas un remplacement à une conversation. Si vous préférez parler d’un problème qui vient de surgir plutôt que d’utiliser la X-Card, faites-le. Ce n’est pas parce que la X-Card est disponible qu’elle doit être utilisée. Mais quand elle est utilisée, respecter la personne qui en a fait usage et ne demandez pas pourquoi ni ne commencer une discussion sur le problème. La X-Card est optionnelle.
  • La X-Card est un filet de sécurité, mais tous ne seront pas confortables à en faire usage dans toutes circonstances. Si un joueur a un problème et veut en parler avec vous après… s’il vous plaît, écoutez. Il n’est pas correcte de dire «mais tu n’as pas utilisé la X-Card» comme défense. N’utiliser pas la X-Card d’une façon offensive. Écoutez et parlez-en.
  • Si vous n’êtes pas sûr du pourquoi la X-Card a été utilisée, alors faites une pause et parler, en privé, avec la personne en ayant fait usage.
  • N’utilisez pas la X-Card comme excuse pour repousser les limites. Ce n’est pas un Mot de sécurité (Safe Word).
  • Certains meneurs de jeu (généralement ceux qui n’ont jamais utilisé la X-Card) ont peur que la X-Card limite leur créativité. Nombreux sont les Meneurs de jeu qui l’utilise et trouve que l’opposé est vrai. Comme le meneur de jeu n’a plus besoin d’être un lecteur de pensé magique, cela libère de l’énergie pour se concentrer sur d’autre parties de la maîtrise.
  • La X-Card n’est pas une excuse pour essayer de reprendre le jeu le plus rapidement possible. Les personnes sont plus importantes que le jeu. Si vous avez besoin de prendre une pause, prenez-la.
  • Que ce soit dans le passé (ou dans le reste de ce document) nous avons parlé de déclencheurs (triggers), nous nous sommes éloignés de l’utilisation du terme. Il y a beaucoup de malentendus sur ce qu’est un déclencheur ou non. De plus, les cartes X peuvent être utiles même dans des situations sans rapport avec les déclencheurs ou les troubles de stress post-traumatique (PTSD).

C’est une carte avec un X dessus, les participants à un jeu de simulation ou un jeu rôle peuvent l’utiliser pour modifier tout ce qui les rend mal à l’aise sans avoir à fournir d’explication.

Il a été développé à l’origine pour rendre les jeux avec des inconnus amusants, inclusifs et sûrs.

 


Pour la sécurité.
 
Cela donne à tous une sortie facile. Une stratégie de sortie. Un moyen simple de dire non sans (ou avec moins) la pression de ses pairs. Cela signifie que personne ne vous questionnera pour avoir dit non. Et ce sans explication inconfortable.
 
La X-Card crée une ambiance particulière à la table. Elle dit : «Nous sommes ici ensemble. Si vous devez arrêter, nous nous arrêterons. Les gens qui jouent sont plus importants que le jeu que nous jouons. «  

Peut-être qu’un contenu spécifique vous rend mal à l’aise. Peut-être que vous voulez juste dire non et vous êtes fatigué de vous expliquer tout le temps. Peut-être que vous n’êtes pas une personne persuasive ou extravertie. Peut-être que vous ne voulez pas vous rappeler une expérience douloureuse. Peut-être que vous vous sentez que passer du temps sur un sujet spécifique et une perte le temps de jeu. Peut-être que certains sujets rappellent des traumatismes passés qui vous empêcheraient de continuer à jouer.

Et le fait d’avoir la X-Card présente augmente la sensibilisation du groupe aux risques et responsabilités de chacun. Même si la carte X n’est jamais utilisée, c’est un outil puissant pour que chacun réfléchisse aux autres d’abord, et au jeu en second. Il met l’accent sur le fait qu’il s’agit d’une activité sociale de groupe.


 

« J’aimerai avoir votre aide. »

« Votre aide pour rendre ce jeu plaisant pour tout le monde. »

« Si n’importe quoi rend n’importe qui inconfortable en quelque façon que ce soit … »

[ Dessiner un X sur une carte vierge ]

«… alors levé cette carte ou taper la.»

 [ placer la carte au milieu de la table].

«Vous n’avez pas à expliquer pourquoi.»

«Le pourquoi n’est pas important.»

«Quand nous levons ou tapons cette carte, nous retirons ce pourquoi la carte a été utilisé.»

«Et s’il y a un problème, n’importe qui peut demander une pause et nous pourrons parler en privé.»

«Je sais que cela semble drôle mais cela nous aidera à jouer des parties incroyables…»

«.. et habituellement je suis celui qui utilise la X-Card pour me protégé de vous  !»

 


Décomposons ligne par ligne…

 

 1. «J’aimerai avoir votre aide.»

Souvent, nous n’obtenons pas ce que nous voulons dans la vie parce que nous ne le demandons pas. Cela indique également que ce n’est pas que moi qui aie quelque chose à faire.

 

 2. «Votre aide pour rendre ce jeu plaisant pour tout le monde.»

Donner l’objectif, définissez les attentes. Rendre clair que ce n’est pas au sujet des individus mais du groupe.

 

 3. «Si n’importe quoi rend n’importe qui inconfortable en quelque façon que ce soit …»

Je passe de «vous» à «n’importe qui» et «nous» ci-dessous pour renforcer le fait que c’est au sujet des besoins du groupe. Je dis «n’importe quoi» donc ce n’est pas limité ou spécifique parce que je ne veux pas préjuger ce que les gens trouvent mal à l’aise car c’est subjectif et je ne suis pas là pour en juger.

 

 4. «… alors levé cette carte ou taper la.»

C’est si facile  ! Je lève la carte pour montrer physiquement, comme c’est facile.

 

 5. «Vous n’avez pas à expliquer pourquoi.»

Avoir à expliquer est mauvais parce que c’est un effort supplémentaire, un obstacle plus important pour atteindre l’objectif, et peut amener le ressenti d’être jugé. De plus, des explications supplémentaires signifient plus de temps sans jouer.

 

 6. «Le pourquoi n’est pas important.»

Pas de jugement. Pas de questionnement.

 

 7. «Quand nous levons ou tapons cette carte, nous retirons ce pourquoi la carte à été utilisé…»

Répétez ce qu’ils doivent faire «levons ou tapons cette carte» et mettez l’accent sur le fait que c’est simple et rapide.

 

 8. «Et s’il y a un problème, n’importe qui peut demander une pause et nous pourrons parler en privé.»

Si la X-Card n’est pas suffisante et que quelqu’un a besoin d’aide, ses besoins sont plus importants que le jeu.


 9. «Je sais que cela semble drôle mais cela nous aidera à jouer des parties incroyables…»

Cela peut sembler être drôle pour la plupart des gens, alors je préfère reconnaître ce que la plupart des gens pensent que de le laisser passer. Le dire à haute voix supprime sa stigmatisation et dit «Je comprends» + «mais croyez-moi».

 

10. «… et habituellement je suis celui qui utilise la X-Card pour me protégé de vous  !»

Ce n’est pas seulement pour eux, mais aussi pour moi. Nous sommes la dedans ensemble. Les règles s’appliquent à tous. Et cela permet de sortir d’un sujet potentiellement sérieux sur une pointe d’humour.


J’utilise généralement la X-Card sur moi-même dès le début du jeu. Disons que je décris une bagarre sanglante, je pourrais dire à haute voix, «whoa John, on se calme» et soulever la X-Card sur moi-même pour montrer à tout le monde, qu’il n’est pas si grave de l’utiliser.


La discussion au sujet de la X-Card est plus importante que la carte elle-même.

Certains joue au JdR parce que, «les JdRs c’est comme les jeux vidéo sauf que tu peux tout faire et que la seule limite c’est ton imagination.»

Mais ce n’est pas vrai, le JdR est une activité de groupe, et non pas une activité solitaire. Si le groupe n’est pas dans le meurtre au hasard de tout et n’importe quoi, y compris de prostituées, façon version encore plus ouverte de Grand Theft Auto … ça va être une expérience socialement dysfonctionnelle.

 

Mon amie, Martha, qui est psychiatre, a déclaré : «Les JdRs sont limités par la tolérance des personnes avec lesquelles vous jouez».

 

La discussion sur le X-Card est un bon moyen de communiquer… Ce n’est pas une activité en solitaire. Les gens ici sont plus importants que le jeu que nous jouons. Aidez-nous à rendre cela amusant pour tous.


Quand vous l’utiliser pour quelque chose, aucune explication n’est nécessaire.


J’ai vu la X-Card utilisée facilement 60 à 100 fois voir plus (je joue à plein de jeu avec pleins de monde à travers le monde) par exemples  :

  •  Je décris un PNJ en train de fumer. Un joueur était en train d’essayer d’arrêter de fumer et c’est senti mal à l’aise.
  •  Nous jouions à un jeu d’horreur réaliste moderne. Et quelqu’un a présenté des elfes comiques.
  •  Je décrivais des turbulences aériennes. Et cela a été un déclencheur pour un joueur and heureusement j’ai arreté de suite (nous avons aussi dû arrêter la partie) et nous avons fait ce que nous pouvions pour aider la personne en question.

Les limites et fondus au noir sont généralement d’excellentes techniques développées par Ron Edwards  :http://goo.gl/6xh6Fb

Alors pourquoi ne pas les utilisés  ? Premièrement, c’est peut-être le bon outil pour vous et je vous encourage à cliquer sur le lien au-dessus pour trouver plus d’information sur ce sujet. Deuxièmement, bien qu’ayant eu des problèmes avec des limites et fondus au noir, il n’y aurait probablement pas de X-Card s’il n’y avait pas eu «Lines and Veils» donc je respecte ces outils et le travail de Ron.

 

En maintes occasions, j’ai vu que les personnes qui biffent certains contenus sont les mêmes qui apportent ces mêmes contenus dans le jeu. En parlant de cela, ils y pensent. Et parfois, juste parler de certains sujets peut suffir comme déclencheur. Nous avons eu une partie où nous avions demandé à tous ce qu’ils ne voulaient pas dans le jeu et ils ont mentionné une difficulté terrifiante vis-à-vis des clowns et des serpents. Cela a initié une ambiance étrange avant de commencer à jouer.

Nous ne savons pas ce qui peut surgir dans un jeu jusqu’à ce que nous jouions.

Bien que vous puissiez techniquement définir une limite en pleine partie, j’ai trouvé que sans quelque chose comme la discussion sur la X-Card, la sécurité d’utiliser un outil sans explications et un moyen facile de diminuer la pression sociale d’utiliser une Limite … nombreux sont ceux qui peuvent se sentir mal à l’aise en l’utilisant. Cela peut même se produire avec la X-Card qui pourtant est moins forte en pression sociale à franchir.

 

Il y eut cette partie infâme où une femme, dans le cadre d’une discussion de Limites, a déclaré  : «Je ne veux pas de sexe sans consentement dans ce jeu» (c’était un jeu de comédie traitant de sujets stupides où nul ne s’imaginait y voir apparaître du sexe sans consentement) … et le même joueuse a ensuite tenté d’agresser sexuellement un personnage de fiction dans le jeu  ! Ce qu’elle voulait dire était : «Je ne veux pas que mon personnage subisse des rapports sexuels non consentis».

 

Les gens disent souvent une chose et en font une autre. Ils peuvent ne pas savoir ce qu’ils veulent ou les raisons derrière leurs actions. Ou beaucoup plus simplement, ils ne savent pas ce qu’ils ne veulent pas jusqu’à ce qu’ils le voient. Cela dit, si vous savez que votre jeu peut inclure des contenus qui peuvent rendre quelqu’un mal à l’aise, il est préférable de le faire savoir à tous les participants avant qu’ils décident s’ils veulent jouer.

 


Annoncez une pause et initiez une discussion entre la personne ayant utilisé la X-Card et vous-même ou une personne qu’elle considère comme un ami proche. En général, on dit qu’aucune explication n’est nécessaire, mais si la personne veut partager, elle peut le faire. C’est son choix.

ayez la personne qui mène la partie ou un ami proche


Une personne peut avoir eu un terrible accident de voiture où elle perdue ses proches et les voitures ne sont pas un déclencheur pour elle… Au lieu de cela, la neige est un déclencheur pour elle (l’accident s’étant produit alors qu’il neigeait).

Il est quasiment impossible de savoir ce qui sera un déclencheur pour quelqu’un.

Quelques exemples de déclencheurs  :

Les accidents de voiture
L’accouchement
Les abus sur mineur
Les abus sur personnes âgées
Les araignées
Les addictions
Les aiguilles
Les attaques terroristes
L’avortement
La bigoterie
Les blessures
Les cadavres
Les catastrophes naturelles
Le chaos
Les chiens
Les chutes
La compétition
Les clowns
Crash d’avion
Le dentiste
Le désœuvrement
La douleur
Les drogues
L’échec
Ce qui est émouvant
Les enfants
L’enlèvement
L’étouffement
Les engagements
Les espaces bondés
Le feu
Les figures autoritaires
Les fluides corporels
La foule
Fumeur
Les germes
La grossesse
La guerre
Le harcèlement
Les hauteurs
Les hurlements
L’incertitude
Jurer
La lecture à haute voix
Les lieux publics
La ou les maladie(s)
La maltraitance des animaux
Manger devant les autres
Les médicaments
L’homophobie
L’isolement
Les nazis
La noyade
Les objets tranchants
L’obscurité
Odeurs spécifiques
La pauvreté
La perte de contrôle
Petites espaces
Les pieds
La pression
Le racisme
La Religion
Une représentation
Le sang
La scarification
Serpents
Le sexe
Le sexisme
La solitude
Sortir ensemble
Les substances visqueuses
Suicide
Les toilettes publiques
Torture
Le viol
La violence
En volant
Vomir

En simulationnisme et en jeu de rôle, souvent les participants créent du contenu fictif … en temps réel … en jouant.
Il est incroyablement difficile de prédire ce qui pourrait arriver. De nombreux déclencheurs communs pourraient apparaître. Donc que faites-vous  ? C’est une autre raison pour laquelle nous utilisons une X-Card. Nous ne devons pas deviner. Nous n’avons pas à lire l’esprit des gens.
Cela dit, je pense qu’il est utile d’énumérer les grandes catégories comme Violence, le Gore, le Sexe, etc. avant que les participants ne décident de jouer votre jeu.


Les gens croient communément qu’en utilisant la X-Card pour supprimer à la fois ce qui pourrait être un déclencheur pour quelqu’un et simplement un contenu qui rend les gens mal à l’aise ou simplement qui ne correspond pas au jeu… cela pourrait diminuer sa puissance d’utilisation pour une urgence plutôt que pour un petit dérapage.

Nous avons trouvé qu’en fait c’est le contraire.

En utilisant fréquemment la X-Card, vous la démystifiez. Vous la normalisez. Elle devient une seconde nature. Et ainsi, cela augmente les chances qu’elle soit effectivement utilisée lorsque ce sera nécessaire.
Plus vous l’utilisez, mieux c’est.


Certaines personnes détestent l’idée de jouer avec une X-Card car elles craignent qu’elle puisse écraser leur créativité. Les personnes qui mènent les parties peuvent particulièrement se sentir menacées, surtout si elles ont des histoires spécifiques en tête.

 

Mais le jeu c’est de l’interaction. C’est faire des choix. Et il s’agit d’individus qui jouent ensemble. Les sentiments d’une personne ne sont pas plus importants que ceux de n’importe quel autre.

 

Et souvent l’opposé se produit.

 

En sachant que les gens peuvent facilement marquer et modifier tout contenu potentiellement problématique, vous pouvez être encore plus courageux avec vos choix. Vous pouvez passer moins de temps à essayer de lire les personnes (nous ne sommes pas liseurs de pensées) et plus de temps à être créatif.

 


Si c’est du bon sens pour vous, alors la X-Card n’est peut-être pas pour vous. Pas de problème. Je ne l’utilise pas tout le temps moi-même.

 

Mais d’une façon générale, ce que les gens pensent souvent comme étant du bon sens ne l’est pas. Je … recommande fortement

you_are_not_so_smart.jpg

You Are Not So Smart

http://www.amazon.com/You-Are-Not-So-Smart/dp/1592407366

 

 

 

   

 

 

 

Aucun outil, X-Card compris, ne supprimera tous les risques. La spontanéité est risquée et le risque est passionnant. C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles ces jeux sont si agréables. Mais pour être clair, avec «n’est-ce pas du bon sens», les gens disent souvent  : «ceci est un problème social,  pas un problème de jeu  ?» Et ils ont raison  ! Cela se produit dans les jeux de simulations et les Jeux de rôle parce que ce sont des activités hautement sociales et spontanées. La vie est un risque. Mais l’un des avantages du système est la capacité de modifier le comportement pour atteindre des objectifs spécifiques. Et la X-Card est un autre système, un système optionnel, pour gérer les risques quand c’est approprié.

   


La X-Card n’est pas efficace à 100%. Mais elle n’est pas non plus efficace à 0%.

Une X-Card ne signifie pas que nous cessons d’être conscients des autres. C’est juste un outil de plus dans votre boîte à outils si elle convient à vous, votre groupe et votre partie.

Si elle est utilisée comme «maintenant, nous avons cela, donc nous n’avons plus à nous inquiéter de blesser les autres», cela peut être très problématique.

 

 Je pense qu’un autre élément clé de la sécurité est de définir les attentes et de communiquer clairement. Si vous savez que votre jeu impliquera du gore excessif et des agressions sexuelles, il est important de le préciser et de le mettre en avant afin que les gens aient l’information avant qu’ils ne postulent sur votre jeu.

   

Récemment, un ami a soulevé que les fondus au noir le rend non sûr. C’était la première fois que je rencontrai cela, mais je suis content d’avoir écouté, car il avait des choses importantes à dire. Pour lui, des techniques comme le fondu au noir ou même la X-Card semblaient comme un moyen de donner la priorité à «garder le jeu en mouvement» plutôt que «répondre aux besoins de la personne dont le malaise a été déclenché». Dans certains cas extrêmes, quand quelqu’un voit déclenché son malaise, il est déjà trop tard. Il ne s’agit pas de modifier, il s’agit d’aider les gens.

 

Les gens sont plus importants que les jeux et la X-Card ne doit pas être utilisée pour «passer au-delà» des problèmes autant que pour éviter que les problèmes escaladent (quand c’est possible).

 


La X-Card entraîne parfois un jeu plus intense. Les gens savent qu’ils ont un outil de communication si les choses vont trop loin, de sorte qu’ils se sentent plus à l’aise pour aller plus loin qu’ils ne le feraient normalement. Nous avons rarement vu cela se produire, mais c’est une possibilité, alors nous pensons qu’il est important de le signaler au cas où.


Cette question est souvent posée.

 

Nous avons vu des personnes timides utiliser la X-Card mais certaines personnes peuvent avoir besoin d’encouragement supplémentaire.

 

Je trouve que les joueurs moins confiants mettront leur doigt sur la X-Card au lieu de la prendre. Voir la manière dont nous interagissons avec la X-Card être flexible est primordial. Faites ce qui est le plus facile pour ceux qui participent. Il n’existe pas de solution unique. Personnaliser pour votre groupe. Le système compte. Mais les gens comptent plus …

 

Une chose que je fais pour aider à l’autonomie d’usage, est de démystifier. J’utiliserai la X-Card sur moi-même. Dans de rares occasions, je demanderai à un ami de l’utiliser sur moi. Et je vais souvent déplacer la X-Card plus près des joueurs les moins confiants.

 

Une chose que j’ai déjà fait aussi … faire une pause à mi session et demandez aux joueurs d’écrire individuellement et en privé une chose qu’ils veulent dans le jeu, une chose qu’ils veulent plus et une chose qu’ils ne veulent pas.


Comme pour la plupart des choses, cela dépend. J’ai vu la X-Card être utilisée au Royaume-Uni, en Allemagne, au Canada et en Espagne. Mais le monde est vaste avec de nombreuses personnes, des besoins et des cultures différentes. Il n’existe pas de solution unique. Utilisez l’outil qui vous convient le mieux et laissez-nous savoir ce qui vous a convenu, car il est peut-être utile à d’autres  !


La O-Card est une X-Card avec un X sur une face et un O sur l’autre  !

 

La O-Card a été inventée par Kira Scott afin que les joueurs qui souhaitent plus d’un contenu spécifique puissent utiliser le O au lieu du X pour dire aux autres joueurs, «plus de cela  !»

 

Vous pouvez lire au sujet de la O-Card en anglais ici  :

http://www.gamingaswomen.com/posts/2013/01/finding-my-o-with-the-x-card/

NdT :

N’étant pas adepte de l’approche de la O-Card, je ne traduirai pas le document consacré à la O-Card.

 

De plus, j’ai lu et j’adhère à l’analyse que l’usage de la O-Card rajoute une pression inhibitrice à une personne qui elle aurait voulu utiliser la X-Card pour demander moins ou pas de cela. La O-Card peut-être un outil intéressant mais au minimum à séparer de la X-Card et bien penser qu’elle est un frein à l’usage de la X-Card.

 

Plus il y a d’outils différents et moins l’usage de la X-Card est clair et intuitif. Démystifier l’usage de la X-Card en introduisant un outil pouvant freiner son usage, est pour moi antinomique.


 John Stavropoulos


 

Je dirai qu’elle n’en est que plus indispensable. Une grande partie des personnes jouant via Internet, jouent sans WebCam et donc la personne menant la partie ne voit pas les réactions physique des différents joueurs à ce qui est dit et décrit en jeu et hors-jeu.

 

Avec l’usage des logiciels de tables virtuelles, il est assez facile de mettre en place des mécanismes multiples pour permettre l’usage de la X-Card.

                     


Personnellement, j’ai ajouté un usage à la X-Card pour les jeux via Internet  : Nous utilisons la X-Card pour annoncer une impossibilité à continuer à jouer causée par un problème «dans la vraie vie».

Nous gardons la même approche que pour la X-Card, la personne l’ayant posée est libre d’expliquer ultérieurement ou pas son usage.

Quant au jeu, il est généralement arrêté jusqu’à ce qu’une possibilité de jeu ultérieure nous permette de reprendre.

   

Exemple de mise en place de la X-Card


Mise en place de la X-Card sur Roll20.net

Créer une fiche de personnage X-Card que vous attribuer à tout le monde.
⇒ permet à l’utilisateur de la X-Card de parler anonymement.

Créer un nouveau deck de carte en carte infinie avec droit de tirer des cartes aux joueurs, ayant pour dos et face respectivement  :

https://tousrolistes.fr/wiki/_media/jeu-de-rôle/x-card_dos_de_la_carte.png


https://tousrolistes.fr/wiki/_media/jeu-de-rôle/x-card_face_de_la_carte.png

Penser à faire 2 cartes, les paquets de cartes infinis semblent nécessité au moins 2 cartes.


Moyen additionnel  : personnellement je le met aussi (même si le bouton fait perdre l’anonymat à l’utilisateur) en bouton macro  :

Créer une Macro  :

Name :
X-Card

Actions :
"X-Card" [X-Card](http://i.imgur.com/y9CHojd.png)

Penser à cocher l’ajout dans la barre et le faire cocher aux joueurs.



john@jstav.com

 

sioc@tousrolistes.fr

Pourquoi ne pas avoir traduit X-Card en Carte-X :

Je ne trouve pas «Carte-X» agréable que ce soit visuellement ou à entendre, et étant donner que le nom de X-Card est lié à un concept fort, j’ai préféré le garder tel quel comme s’il s’agissait du nom d’un produit ou d’une marque déposé.