tousrolistes.fr-données-de-campagnes:archives:chroniques-de-la-nouvelle-orléans:archétypes-jouables:sorcière

Sorcières

Sorcières  : toujours des femmes, on ignore comment ou quand la première d’entre elles est apparue, mais on sait qu’elles existent au moins depuis plus de six milles ans, depuis Babylone. Durée de vie la même que celle des humains, une fois qu’une sorcière meurt une nouvelle voit le jour. On ignore comment ce passage de pouvoirs fonctionne exactement, et les sorcières des convents continuent d’étudier le phénomène. Celles n’appartenant pas à un convent, ne sont pas considérée comme des sorcières, mais les convents essaient de rassembler autant des leurs que possible, allant depuis ces 30 derniers années jusqu’à chercher celles qui naissent en Afrique ou en Asie. Un sort spécifique, enseigné à certaines sorcières, permet de repérer les sorcières comme une via boussole. Les nouvelles naissances ayant une énergie particulière elles peuvent la différencier dans les deux premières années de sa vie.

Nombre  : un peu près 5000 recensées à travers la Terre, dont 1000 se trouvent en Amérique.

Pouvoir  : elles utilisent la même énergie magique que les hauts mages, mais ne peuvent pas l’utiliser à l’état brut comme ces derniers. Les sorcières utilisent la magie qui a été filtrée par la nature et les être vivants, et n’ont donc pas accès à la même puissance que les hauts mages, sauf si elles forment un cercle, ce qu’elles ne font qu’en cas de nécessité absolue.

Hérédité  : l’état de sorcière n’est pas héréditaire, même s’il n’est pas rare que deux sœurs, ou la mère et sa fille partagent ce talent. De temps à autre une femme nait avec ces pouvoirs, et la seule chose qu’elles réellement ont en commun c’est un amour et un attachement pour la faune et la fleure terrestre, qu’elles choisissent toujours de défendre et soigner quand elles le peuvent.

Education  : les sorcières guettent la naissance des leurs, et des le plus jeune âge approchent leurs familles, auxquelles soit elles expliquent la vérité, si elles estiment les parents digne de confiance, soit elles enlèvent les bébés et effacent la mémoire des parents, et les traces d’existence du bébé, si elles les jugent indignes du secret. Elles enseignent les bases de la magie aux jeunes sorcières, dans des établissements privés, en apparence normaux.

Orientation  : les sorcières défendent, protègent, et soignent la nature, il n’est donc pas rare d’en trouver une au sein d’un groupe d’activiste pour la protection des animaux, enseigner la botanique ou la biologie dans une université, dans un party d’écologistes, ou encore travailler comme garde de chasse. Dernièrement les sorcières, et plus particulièrement celles du convent de l’Europe centrale, se sont lancées plus activement dans la politique, afin de combattre la pollution humaine à la racine.

Convents  : 1 en Amérique du nord à Phoenix, 1 en Brésil à Montes Claros, 1 en Europe d’ouest en Suisse à Lausanne, 1 en Europe de l’est en Tchéquie à Prague. Les sorcières de l’Afrique et de l’Asie ne se rassemblent pas en convent, et ont une toute autre hiérarchie qui leur est propre, ne communiquant que très peu avec les convents de l’Europe et de l’Amérique. Les convents servent d’établissement scolaire, de maison de repos, et de tribunal pour les sorcières de la région. Il y a une directrice à la tête du chaque convent, celle du Phoenix se nomme Carla Moore, celle du Brésil Marianna Finazzi, celle de Suisse Catarina Dupont, et celle de la Tchéquie Jana Salovina.

Cercle  : un petit assemblement de sorcières, entre 5 à 10 membres. Le cercle à toujours une chef, et c’est toujours la plus douée en magie qui est choisie par le convent au quel est lié géographiquement le cercle. Les sorcières d’un cercle peuvent combiner leurs pouvoirs, et la chef peut ainsi créer un sort supérieur, ou même maintenir (non créer ou modifier), un rituel d’un haut mage. Il arrive qu’un haut mage fasse appel à un cercle de sorcières, afin qu’elles alimentent ses rituels à sa place, en cas de grande urgence.

Sorcières de la Nouvelle Orléans  : vu le peu de pollution présent, il n’y avait qu’un petit cercle de cinq membres, et 6 sorcières enregistrées vivant à la Nouvelle Orléans. Ces dernières, ne souhaitant pas faire partie du cercle, ce qui n’est pas obligatoire, sont quand même obligées de respecter les règles de la communauté des sorcières. Suite au « déménagement » des ley lines les sorcières du Phoenix considèrent peut être de déménager le convent sur la Nouvelle Orléans.

Membres du cercle de la Nouvelle Orléans  :

Le cercle se réunit une fois par mois, le dernier dimanche.

La chef  : Elleandra Dymar, actuellement membre de la section PHD, carrière inhabituelle pour une sorcière, mais encouragé par le convent du Phoenix dans le but d’acquérir des relations politiques, et en particulier afin d’obtenir un lien avec le maitre vampire Locoul. Elle a obtenue une permission spéciale lui permettant d’utiliser ses pouvoirs en public de la part du convent à Phoenix, sans pour autant dévoiler d’autres informations concernant les sorcières. Ses parents, Phil et Linda, avaient été jugés digne du secret, et avaient même rendu régulièrement visite à leur fille au convent de Phoenix, ou elle avait étudié jusqu’à ses 18 ans, et Elleandra a pu passer ses vacances à la Nouvelle Orléans. Elleandra à ensuite passé un bachelier en biologie à UNO avant d’intégrer le département des eaux et forets à 22 ans, puis a été transférée au département de la police, à la crime, suite à l’ouragan Katrina.

La sous-chef Myra Mac O’Nyl, 46 ans, chef du département eaux et forets de la Nouvelle Orléans.

Membre Veronica Brown, 53 ans  : professeur de botanique à UNO.

Membre Lucile Thompson 24 ans, étudiante à UNO en bio ingénierie.

Membre Michelle Taylor 67 ans, retraitée, ancienne chef du département eaux et forets de la Nouvelle Orléans.

Sorcières enregistrées  : Regina Walker, 34 ans, fleuriste. Tina Walker, 29 ans, fleuriste. Tina Mitchell, 28 ans, membres du party écologiste de la Nouvelle Orléans. Alyssa Campbell, 47 ans, directrice d’Audubon zoo. Cassie Campbell 20 ans, étudiante à UNO en zoologie. April Peterson, 23 ans, nouvelle membre de la compagnie des eaux et forets, originaire de Washington.

Règles  : Ne pas dévoiler ses pouvoirs, sauf permission spécial du convent, aux humains. Protéger la faune et la fleure selon ses possibilités, et le secret d’existence des sorcières.

Crimes  : si une sorcière comment un crime, elle sera transférée vers son convent géographique, et y sera jugée. Les sorcières ont tendance à suivre les lois humaines actuelles, sans pour autant les suivre tous à la lettre, se contentant de juger ceux qui risquent d’attirer le regard des humains, comme un meurtre ou un vol dans banque etc. Si le crime risque d’être médiatisé le convent intervient.

Elles connaissent l’existence de la plus part des para naturels, mais n’entretiennent pas de relations avec eux, étant fort sectaires, exceptions faite des vampires et des hauts mages.

  • tousrolistes.fr-données-de-campagnes/archives/chroniques-de-la-nouvelle-orléans/archétypes-jouables/sorcière.txt
  • Dernière modification: 2020/05/21 15:18
  • de sioc